SGI-SSIO

FAQ implants dentaires

Les questions ci-après sont celles que se posent la plupart des patients. Voici quelques éléments de réponse.

Quels sont les risques?

Toute intervention chirurgicale présente un risque de complications. Un diagnostic précis et une planification rigoureuse permettent d’en limiter la portée. Dans certains cas, une visite médicale préalable au traitement sera nécessaire.

Les risques opératoires les plus fréquents sont:

  • L‘hémorragie
  • L‘infection
  • La lésion d’un nerf
  • La cicatrisation problématique

Si un implant ne cicatrise pas ou doit être déposé, il pourra être remplacé par un nouvel implant moyennant un délai de quelques semaines à quelques mois et une disponibilité osseuse suffisante. Certains facteurs de risque peuvent compromettre la durée de vie d’un implant. Les plus connus sont, entre autres, l’abus de nicotine et d’alcool, un état de santé dégradé, le fait de grincer et de serrer les dents.

Un implant ressemble-t-il à une dent naturelle?

Certaines interventions débouchent sur des réussites esthétiques indiscutables. Dans d’autres cas, il faut composer avec des défauts préexistants au niveau de l’os ou de la muqueuse. Pour pallier ces problèmes esthétiques, des greffes d’os et/ou de muqueuses peuvent être entreprises avant, pendant ou après la pose de l’implant.

Ces greffes peuvent compliquer la pose de l’implant et prolonger la durée du traitement de plusieurs mois. L’augmentation des coûts qui en résulte doit être envisagée dès la planification du traitement.

Comment entretenir un implant?

Comme les dents naturelles, les implants doivent être entretenus et soignés régulièrement afin de prévenir ou de prendre en charge d’éventuels problèmes. La tenue d’un implant dépend notamment d’une bonne hygiène bucco-dentaire assurée par les moyens appropriés (brosse à dent, fil dentaire, brossette interdentaire, etc).

Les implants peuvent-ils être envisagés même dans des sites difficiles?

Il est possible de poser un implant même en présence de problèmes osseux ou muqueux. Il faudra alors procéder à d’autres interventions chirurgicales avant, pendant ou après la pose de l’implant. Votre médecin-dentiste pourra vous informer quant aux possibilités à envisager.

Comment se déroule le traitement?

Planification
Le traitement est planifié dans le détail. Il est précédé d’un examen clinique, de la prise de radiographies et d’autres examens si nécessaire. L’intervention chirurgicale s‘effectue sur la base de cette planification.

La pose d’un ou plusieurs implants
L’intervention chirurgicale est généralement réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale. Une fois que l’os a été dénudé, le siège de l’implant est préparé avec des mèches spéciales. Ensuite, l’implant est soigneusement mis en place. Suivant la situation clinique, la muqueuse viendra coiffer l’implant avant d’être suturée (cicatrisation fermée) ou sera adaptée et suturée autour du col de l’implant qui reste dégagé (cicatrisation ouverte).

L’intervention chirurgicale durera de 30 minutes à trois heures, suivant le nombre d’implants à poser. Elle se déroule sous anesthésie locale et n’est pas douloureuse. Après l’opération, la gêne pour le patient est limitée. En cas de douleurs, la prise d’analgésiques est indiquée. Les porteurs de dentiers et de prothèses devront, dans la plupart des cas, renoncer à leurs troisièmes dents pendant une durée qui peut aller de quelques jours à quelques semaines.

Les prothèses placées sur les implants
La mise en place des prothèses intervient après la cicatrisation osseuse, qui peut durer jusqu’à 6 mois. Dans le cas d’une cicatrisation fermée, le ou les implants devront être dégagés par une petite intervention. La phase prothétique du traitement va exiger plusieurs séances pour la prise d’empreintes, la fabrication des couronnes, des bridges ou des prothèses dentaires.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire?

Un implant dentaire est une racine artificielle insérée dans l’os. Après cicatrisation, elle reçoit une prothèse dentaire qui remplace une ou plusieurs dents.

Contrairement à la dent naturelle qui est attachée à l’os par un réseau de fibres, la fixation de l’implant est assurée par contact direct avec l’os (ostéointégration).

Aujourd’hui, les implants sont essentiellement réalisés en titane. Ce métal, très résistant, présente par ailleurs d’excellentes propriétés de biocompatibilité (il est très bien toléré par l’organisme). La plupart des implants sont aujourd’hui de type vissé.

d'Actualité

La Société Suisse d’implantologie orale La Société Suisse d’implantologie orale est représentée au conseil de fondation de la Fondation Implants Suisse. Cette fondation a pour objectif une information objective et scientifique de la population quant aux possibilités et aux limites des implants dentaires.
 
SGI-SSIO
Société Suisse d'Implantologie Orale